La Valentine

 

Aujourd’hui, la valentine est plus connue pour ses centres commerciaux que pour son village, avec sa place de l’église et ses rues étroites, qui est très actif grâce à la brasserie implantée en 1886, à ses commerces de proximité, ses services ( poste, mairie annexe, OCB, centre d’animation ), son collège. Ce quartier est à l’est de Marseille entre Les Trois Lucs, St Menet, Les Accates, La Montre, sur la rive de l’Huveaune proche du Garlaban et d’Aubagne. Au dernier recensement en 2007, on comptait 3223 habitants logés pour 2/3 en maisons individuelles et 1/3 en appartements. La population a beaucoup augmenté entre 1999 et 2007 ( +1000 ) POS 2000. Jusqu’en 1980 la population était ouvrière majoritairement employée par les industries de la vallée de l’Huveaune. Beaucoup ont fermé ( Prior, Coder, Péchiney, Tuyau Bona, Procida, délocalisation de Nestlé ). Il reste la brasserie, Net Cacao, Arkéma, Panzani. Ainsi qu’un qu’une poche d’habitat social qui date des années 70. Les 1000 arrivants sont des cadres moyens, des retraités, des employés commerciaux. Au point de vue économique la brasserie a un rôle important mais le secteur tertiaire domine (commerce, banque, services). par sa situation géographique, ses services, ses commerces, ses zones commerciales et son entrée d’autoroute, notre quartier reçoit les véhicules de tous côtés, les difficultés s’aggravent. Le manque d’infrastructure crée un climat tendu entre les gens. c’est pour cela que le CIQ demande le maintien de la propriété municipale de La Denise en parc public et le développement des transports collectifs car les grands projets routiers sont loin d’être réalisés.

363620-La-Valentine.jpg
363616-La-Valentine.jpg