Rechercher
  • Anthony TASSY

COMMÉMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918 : DEVOIR DE MÉMOIRE

À l'occasion du 103èmeanniversairedel'armisticedu 11 novembre 1918 votre comité d'intérêts de quartier de la Valentine, a souhaité, comme chaque année, maintenir la commémoration du 18 novembre 1918 pour rendre hommage à tous les morts pour la France.


Nous avons honoré l'héroïsme des soldats qui se sont battu pour notre liberté, par amour pour la France.





L'armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5h15, met provisoirement fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918). Prévu pour durer 36 jours, il est ensuite renouvelé. L'armistice reconnaît de facto la victoire des Alliés et la défaite de l'Allemagne, mais il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre.


Le cessez-le-feu est effectif à 11h, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons, et annonçant la fin d'une guerre qui a fait pour l'ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils. Les représentants allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'état-major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

La guerre est terminée officiellement le 28 juin 1919 avec le traité de Versailles.


Campement indien au camp de la Valentine



Parmi les nombreux Pays qui ont participé aux côtés de la France, aux combats de la 1ère Guerre Mondiale, il faut citer l’Inde, alliée aujourd’hui méconnue. Les premiers contingents venus du Commonwealth, dont 25 000 indiens, arrivent à Marseille à partir du 26 septembre 1914 entraînant la création d’insolites camps au parc Borély, sur l’Hippodrome, à la Barasse, et ici à la Valentine au sein de l’ancienne Campagne Mère sur l’emplacement de l’actuel Géant Casino…

Des lieux de transit pour les troupes anglo-indiennes en attendant de partir sur le front. Près de 10 000 soldats indiens seront tués en France durant la guerre 14-18. 994 hindous seront enterrés à Marseille au Cimetière Militaire Britannique de Mazargues. [Source]


Sources : archivesexpos.marseille.fr


Texte de l'UFAC

La France célèbre aujourd'hui le 103e anniversaire de l'Armistice du 11 Novembre 1918 qui mettait fin à quatre années d'horribles souffrances vécues par les combattants des pays belligérants. Les Monuments aux Morts de nos villes et de nos villages rappellent et gardent le souvenir de ces hommes tombés sur les champs de bataille. La FRANCE victorieuse comptait : . 1 400 000 morts . 740 000 invalides . 3 000 000 de blessés . des centaines de milliers de veuves et d'orphelins Bilan très lourd reflétant l'ampleur des sacrifices consentis pour la Patrie et la Liberté, par nos soldats engagés dans ce conflit appelé la "Grande Guerre". De cette Première Guerre mondiale, notre mémoire collective conserve le souvenir de ces millions de victimes. En ce jour de commémoration, rendons hommage à tous ces soldats de Métropole, d’Outre-mer, des pays alliés, combattants de tous grades, qui ont fait preuve d'un courage exemplaire méritant notre reconnaissance. Beaucoup d'entre eux sont "Morts pour la France". En cette journée de recueillement en hommage à tous les ‘’Morts pour la France’’, ayons une pensée également pour nos soldats tués, ces derniers mois, en Opérations extérieures et inclinons-nous devant la douleur de leurs familles. L'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) fidèle au souvenir de toutes celles et tous ceux victimes de toutes les guerres, invite la jeunesse à œuvrer pour un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel et en paix Vive la République ! Vive la France !

90 vues0 commentaire